Poster un commentaire

Liberté.

Chers acrimonieux,

Je suis libre.

Image

J’ai enfin brisé les maillons scolaires qui enchaînaient mon existence. Fini, plus de M. D., plus de prof de français pédant, plus de prof de Géo pédé (je n’ai rien contre les homosexuels, c’était juste pour le jeu de mots). C’est la fin, enfin.

On me présentait l’école comme le temple du savoir. Je sais maintenant qu’il s’agit d’une immense scierie. Nous rentrons bruts, neufs, créatifs, rondins de bois frais. Nous ressortons, du moins c’est le cas pour la plupart d’entre nous, planches de parquet, standardisés, stériles.

Toutefois, je ne jetterai pas que de l’acide sur l’école. Elle m’a permis de faire des rencontres, d’agrandir mon savoir… Merci école.

Et adieu.

L’Acrimonieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :