Poster un commentaire

Je suis acrimonieux.

En écrivant ces lignes, je ne sais pas à qui je m’adresse. Et en lisant ces lignes, vous ignorez (normalement) qui vous lisez. J’ignore ce qui vous a mené à mon site. Au vu des dernières statistiques, 2.65% de la population adulte francophone connait la signification du mot ‘acrimonie’. J’ignore si je dois vous compter parmi cette élite. Selon les mêmes statistiques, 99.99% de la population qui possède un ordinateur avec internet effectue une recherche sur un moteur aux motifs bariolés lorsqu’elle ne comprend pas une notion ou un mot. Je crois que vous faites partie de ces 99.99%. N’y voyez pas un mépris venant de ma part, mépris qui serait par ailleurs totalement malvenu. Non. Je reste simplement lucide.

Alors, bien que ce site n’est pas doté d’un dictionnaire virtuel, je vais tout de même éclairer les brebis égarées. Le mot ‘acrimonie’ désigne une  » mauvaise humeur qui se manifeste par des propos acerbes ou hargneux « . Considérez donc ce blog comme le lieu de rassemblement de tous les râleurs, les acrimonieux. De tous les gens qui réfléchissent sans pour autant éclairer les esprits obscurs de leurs voisins. En gros, le club des atrabilaires.

Donc, on râle (enfin, pour l’instant, je râle tout seul dans mon coin sans gêner personne…). Justement, si vous aussi vous désirez râler avec moi, commentez, lisez, suivez ce blog. Un dialogue est toujours plus intéressant quand ce n’est pas un monologue.

Je râle parce que le monde qui m’entoure a le don de m’insupporter quelques fois. À vrai dire, il serait injuste que je mette l’entièreté du monde dans un même panier. Cela serait injuste. Je m’excuse pour mon égarement. Ceux qui m’insupportent sont des êtres bien souvent insignifiants, qui cherchent  à en prouver le contraire, tout en brassant une quantité d’air non négligeable. À ce propos, il me vient l’idée d’écrire un article sur ces quidams.

Mon blog permet de m’exprimer sur ces grains de sable qui ont le don d’empoisonner cette merveilleuse chose qu’est la vie. Je vous rassure immédiatement, il ne s’agit pas d’une méthode post-moderno-néo-contemporaine afin de calmer les ardeurs de quelque psychopate, ersatz de Jack l’éventreur, de surcroît adulateur de Justin B. Je suis sain d’esprit.

Je termine par ceci: observez, analysez et râlez (si besoin est), exprimez vos acrimonies! Et n’oubliez pas de commenter!

L’acrimonieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :